Comment Jésus enseigne le JE SUIS

Lorsque vous partagez un document, merci d'en conserver la forme et le fond et d'en mentionner l'adresse sur le présent site : https://unite-jesuis.com/actualités/

Si vous souhaitez me faire part de vos réactions sur le sujet évoqué ci-dessous, vous pourrez le faire en bas de page.

La guidance de tous les jours est permanente

La guidance que nous recevons est permanente et emprunte toutes sortes de formes. Depuis ce matin, je reçois des messages venant d’humains qui me donnent des informations sur ce qui est à mettre en commun au cours de cette assemblée.

Ces indications terriennes bien évidemment viennent confirmer ce que JE SUIS me dit et que ma rationalité pourrait bien contester.

La fête des chandelles c’est jeudi 2 février. Là, nous ne sommes que le 21 janvier et ma raison ne voit pas pourquoi anticiper ce que dit le calendrier. Certes, le 2 la guidance est prévue avec un invité, mais tout à coup, je ne me sens pas le droit de donner priorité à mon intuition. C’est sans compter avec l’amoureuse insistance de JE SUIS qui ne dévie pas d’un pouce et me pousse à parler aujourd’hui de Jésus.

La célébration des chandelles, la présentation de la Lumière du Monde au Temple

La Chandeleur est un jour qui célèbre les chandelles, la lumière solaire symbolisée en occident par les crêpes qui sautent, et qui commémore la présentation de Jésus au temple, l’offrande de l’enfant humain au plan spirituel.

Le récit des évangiles

Dans le récit que l’évangéliste Luc fait de cet événement coutumier dans la tradition juive de l’époque il est dit ceci :

« Présentation au Temple »
Émail byzantin du XIIème siècle sur plaque d’or,

Kunstgewerbemuseum de Berlin

« Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception. Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. — Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. — Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. » Luc 2, 21 : 40

Un plan sur la comète ?

Au jour-même du rapprochement de la comète avec notre planète, au moment d’aborder le mois qui « fait vriller » si je ne reste pas droite dans mes bottes, je décide de dire oui à l’invitation reçue de Jésus à le célébrer aujourd’hui.

Ce soir la guidance sera offerte à Jésus, à cet humain venu sur la Terre pour que le Christ prenne chair, pour que nos personnalités apprennent à se libérer de la légende humaine.

Je remercie toutes les personnes qui ont posé des petits cailloux blancs sur mon chemin depuis ce matin et m’ont signifié la direction à emprunter. Je remercie aussi mon mental qui a résisté car dans son barrage retenant le flot de l’Esprit, il a permis que la force emmagasinée soit plus grande encore lorsque le maître que je suis a dit oui à l’offrande voulue par JE SUIS.

Les 7 JE SUIS de Jésus

Pour couronner cette présentation de Jésus au Temple, il se trouve que j’ai reçu ce même jour du 31 janvier, une compilation des 7 paroles de Jésus où il dit ce qu’il est en nommant « JE SUIS ». Ces paroles sacrées sont à entendre non pas comme une identification humaine qui maintiendrait Jésus dans son humanité, mais au contraire comme autant d’affirmations de la reconnaissance par Jésus de sa nature spirituelle, du Christ qu’il porte en lui.

Votre contribution :

Vous souhaitez vous exprimer, contribuer à l'évolution de la conscience sur ce sujet ?
Ecrivez votre commentaire ici et envoyez-le-moi afin que je puisse le publier.