Vision d’aujourd’hui et de demain

Lorsque vous partagez un document, merci d'en conserver la forme et le fond et d'en mentionner l'adresse sur le présent site : http://unite-jesuis.com/actualités/

Si vous souhaitez me faire part de vos réactions sur le sujet évoqué ci-dessous, vous pourrez le faire en bas de page.

Si vous désirez être informé(e) de la parution d’un nouvel article en recevant la lettre d’info, vous pouvez vous abonner.

Ce que je vois d’aujourd’hui me conduit vers demain.

Je vois aujourd’hui les habitants de la terre invités à rester à l’intérieur de chez eux, à l’intérieur d’eux-mêmes.
Je vois les habitants de la terre invités à porter des masques et à prendre des gants, comme ils le font le plus souvent dans leurs relations familiales, professionnelles, amicales, sociales.
Je vois les habitants de la terre regarder, incrédules et impuissants, l’économie jusque-là au centre de la société, s’effriter chaque jour davantage. Le dieu argent pourtant si vénéré est en train d’être détrôné, mais rien encore n’est là pour le remplacer.

Douceur sur la Terre, oeuvre de Christine FRASLIN

Le souffle de l’Esprit ?

Je vois des rêves qui trottent dans la conscience, des pensées qui galopent pour s’extraire de l’instant présent et imaginer un avenir encore et toujours humain. Le divin pour l’instant est encore interdit, proscrit, banni.
Je vois le poison « espoir » s’installer. Espoir du retour au connu, aux repères d’antan, même s’ils furent souffrants. Les anti-dépresseurs sont encore un gage de faux bonheur.

Je vois les dirigeants de ce monde pris dans les rêts qu’ils ont eux-mêmes tissés, éberlués de leur toute puissance déjouée, sidérés du piège dans lequel ils se sentent confinés.

Mais quelle est cette force qui a saisi la planète entière, qui a répandu sur la terre l’épidémie de la peur, qui a réussi ce qu’aucun dictateur n’aurait jamais osé décréter ? Quelle est cette puissance qui a posé une couronne au-dessus de la tête de chaque personne pour qu’un jour elle soit reine ? D’où vient ce vent qui qui apporte le chant à peine perceptible de la nécessité du changement ?

La force des habitudes, l’emprise des certitudes étayée par une science où règne l’arrogance d’une matière vue sans conscience, les prisons mentales de l’amnésie générale de notre véritable nature nient cette sublime force qui influence chacun de nous aujourd’hui, rejettent cette puissance qui mène tous les humains à la souveraineté et à la vraie fraternité. Le chant de la nécessité du changement profond est étouffé, le courant du retour à « comme avant » cherche à s’imposer.

La quête de solutions

Unité, Galet peint par Élodie LAGOUY

L’arsenal des bonnes résolutions du temps qui s’achève est vite résumé : un peu plus d’écologie et moins d’économie, une dose d’humanisme pour contrer froideur et sauvagerie mais finalement ne sauver que les apparences, un gros paquet de transhumanisme pour verrouiller le pouvoir matérialiste de l’homme sur la vie, le dragon mondialiste dans le collimateur pour ne plus s’y laisser prendre. Rien de nouveau sous le soleil, on prend les mêmes ingrédients, et la recette se perpétue, et l’espèce humaine se tue.

Si je regarde aujourd’hui ce que nous, ensemble, nous avons déjà construit en écoutant les inspirations de notre JE SUIS, je vois les habitants de la Terre se souvenir qu’ils sont Esprit, être divins de source unique, manifestés dans la diversité des formes et des personnalités.

Le monde de demain

Je vois des êtres humains qui savent spontanément que leur propre substance est identique à celle du voisin et qu’à ce titre, ils sont frères ou sœurs, car la dualité, tout à coup, les a quittés.
Je vois des êtres toujours humains, mais d’un aspect bien différent de ce qu’ils connaissaient d’eux avant : leur organisme est transparent, leur structure est cristal, leur chair est lumière et tout leur corps est en perpétuel mouvement, lemniscates nourrissant la fleur de vie de leur squelette inédit.
Je vois des humains accueillants et rayonnants, ne travaillant qu’à être, sans nul besoin d’effort, nourris par la conscience de l’Esprit infini, régénérés en permanence de la divine présence.
Je vois des humains émerveillés par la planète qui les a invités à continuer le mariage sacré de la Terre et de l’humanité. La planète elle aussi s’est bien transformée, aimant ce vent fripon qui sur elle a soufflé pour que le feu volé aux dieux par Prométhée leur soit rendu. Les humains divinisés peuvent enfin voir brûler leur buisson ardent et sagement l’utiliser… Les hommes se donnent, la terre s’offre, l’économie du don a enfin triomphé.
Je vois des humains conscients de leur éternité, libérés du spectre de la mort, affranchis des limites de la légende de l’espace-temps dans lesquelles ils furent enfermés. Le règne de l’instant présent, de l’abondance en toutes circonstances est désormais instauré.
Je vois des humains libres et responsables, souverains de leur être, sans territoire à défendre : leur existence est simplement une évidence. Les assemblées de souverains sont joie et simplicité, seulement constituées pour faire rayonner la Terre et l’humanité dans le système solaire et au-delà, dans la galaxie.

Homme-Dieu souviens-toi de toi pour construire ce monde que l’Esprit que tu es t’a envoyé bâtir sur la Terre, pour dépasser l’apparence de la dualité, pour réunir ce que tu crois séparé, pour intégrer ce qui te semble étranger !

Le temps de la préparation

Sans doute est-il encore trop tôt pour que la voix des spiritualistes éveillés à la nature divine se fasse entendre.
Sans doute faudra-t-il d’autres couronnes virales pour que la pensée dominante aveuglée par ses convictions matérialistes posées en vérité absolue, se laisse ébrécher et que s’infiltre en elle l’Amour infini de l’Esprit.
Sans doute faudra-t-il consentir au sacrifice d’autres corps d’humains sur l’autel des sacro-saints médecins pour entrevoir la magie de l’âme qui guérit et même évite la maladie.

Sans doute faudra-t-il encore un peu de patience à ceux qui se souviennent de la mission qu’ils ont choisie pour participer à l’évolution de la conscience. Le temps du retournement arrive, le moment de l’inversion est en active préparation et nous sommes, nous, en formation pour peaufiner la posture de maître inspiré par l’Esprit, que nous sommes appelés à adopter. Nous avons encore de vieilles hardes à déposer sur l’ancienne terre pour nous acheminer nus et sereins vers le monde de demain.

Le monde de demain est entre les mains de tous les humains, le monde de demain est déjà là, présent dans notre fréquence juste au-dessus de celle qui nous enferme dans les limites de l’espace-temps de la densité, devenues seule réalité.

Chacun de nous peut ouvrir son œil de l’intérieur et y découvrir la terre promise depuis la nuit des temps, la cité de la paix à la fois céleste et terrestre. Le Christ est bien vivant, dans notre sang, dans notre fraternité. Tout comme Lui, oints par l’Éternel nous sommes, tout comme Lui, fils de l’Homme nous sommes.

Pour entendre ce texte en podcast sur YouTube, c’est là, ci-dessous :

https://youtu.be/3zanJlf-teg

Marie-Odile
Dimanche 19 avril 2020

Si vous désirez être informé(e) de la parution d’un nouvel article en recevant la lettre d'info, vous pouvez vous abonner

12 contributions

  1. Bonjour Marie Odile,
    J’ai écouté et lu attentivement ton message, ta vision d’aujourd’hui et de demain,
    comme un chant céleste qui amplifie en moi ce que je reconnais de si précieux,
    qui n’est pas moi et en même temps qui l’est:)
    Merveilleuse mélodie, qui me remplit de ce que je suis,
    de la source qui coule dans mon paysage intérieur,
    y déposant tant de douceur, de tendresse.
    C’était un rêve qui peu à peu devient réalité plus que jamais,
    qui apporte joie légèreté allégresse,
    à partager, à rayonner de toutes les cellules de mon corps
    en écoutant le cœur de ceux qui de l’oubli souffrent encore.
    De tout cœur je te remercie.
    Il apaise aussi le désir et l’impatience qui me prennent parfois,
    de voir chacun s’éveiller enfin et me laisse le message
    d’aimer d’aimer d’aimer quoiqu’il en soit.
    Merci pour les œuvres que tu partages
    et merci à tous et à chacun:)
    A bientôt!
    Christine

  2. Merveilleux Marie-Odile, tant par le contenu riche qui m’a fait beaucoup frissonné surtout quand tu évoques le nouveau monde, que par la forme avec les différentes oeuvres présentées et la version podcast.
    Je te rends grâce de nous offrir la puissance de ce que tu ressens et de le partager, pour que tous ensemble nous ayons l’élan de construire cette nouvelle fraternité. Je suis vraiment en joie d’y participer et souhaite que de nombreux humains retrouvent la mémoire par nos différents témoignages.
    Avec tout mon amour vibratoire,
    Elodie

  3. J’ai lu et écouté ton texte Marie-Odile. J’ai vibré et frissonné tout du long. Mes cellules pétillent, il y a une émotion, mais pas une émotion humaine, plutôt celle de mon âme, mon âme heureuse, mon âme joyeuse, mon âme Amour.
    Je trouve magnifique ce que tu as écrit. Et je te remercie de nous l’offrir.
    Chloé.

  4. Magnifique Marie-Odile. Un grand merci, j’ai beaucoup vibré en t’entendant dire ce texte. J’ai senti la profondeur et l’Amour dans ta voix, j’ai senti la profondeur et l’Amour du fond de tes mots.

    Merci pour ce partage. Je me sens heureux de vivre ce retournement. Je me sens à ma place là, maintenant, auprès de vous. Merci.

    Michaël.

    1. Merci Michaël,
      Ce dimanche de gris fut excellent pour recevoir ces mots, les écrire, les dire, les offrir. Merci de les recevoir avec le cœur et de témoigner de ton ressenti.
      Moi aussi, je suis heureuse d’être mobilisée pour le retournement et de sentir la présence de frères et de sœurs actifs.
      Marie-Odile

  5. Absolument Magnifique, magnifique Ode à l’évolution, Ode au passage de l’Homme matière à l’Homme Esprit, Merci Marie Odile.
    J’ai beaucoup vibré, je suis ému. La Paix, l’Unité sont là, présent dans mon silence intérieure.

    C’est aussi super de découvrir toutes les œuvres de chacun. Elle est belle la fraternité du Verseau et je suis heureux d’y participer pleinement.

    Gratitude infinie.
    David.

      1. Pfiou, merci…! Je me sens émue, de t’avoir lue, seule d’abord, puis écoutée en famille. Ce que j’entends de tes mots me fait monter les larmes aux yeux, mon coeur bat plus fort. Je trépigne un peu aussi, curieuse de ce que je sens émerger en moi et autour de moi, sans savoir le nommer. Ce qui est sûr c’est que ces sensations me font du bien. Ce que j’observe aussi c’est l’apaisement presque instantané de mon environnement à la suite de cette écoute, une fluidité et circulation intensifiée. Une luminosité alors que le soleil s’est couché… C’est beau !
        Merci, vraiment, pour ce moment.

        1. Merci Myriam de ce retour,
          Les personnes sensibles à la vie des plans subtils sont fortement impactées en ce moment où le monde spirituel déverse sur la Terre et l’humanité, les puissantes vibrations nécessaires au changement. De quoi être impatients sûrement, mais de de quoi aussi nous renforcer pour le moment des bousculades à venir.
          Belle semaine à toi.

Répondre à Pochard Annuler la réponse

Vous souhaitez vous exprimer, contribuer à l'évolution de la conscience sur ce sujet ?
Ecrivez votre commentaire ici et envoyez-le-moi afin que je puisse le publier.