Formation de la première vague

Lorsque vous partagez un document, merci d'en conserver la forme et le fond et d'en mentionner l'adresse sur le présent site : http://unite-jesuis.com/actualités/

Si vous souhaitez me faire part de vos réactions sur le sujet évoqué ci-dessous, vous pourrez le faire en bas de page.

Si vous désirez être informé(e) de la parution d’un nouvel article en recevant la lettre d’info, vous pouvez vous abonner.

Le changement annoncé

Vibration du dauphin bleu
Dessin inspiré de Christine FRASLIN

Depuis le temps que le monde spirituel nous annonce un changement de paradigme pour la terre et l’humanité, il finit par arriver. Les bouleversements du corps physique de la terre sont désormais visibles de tous, les indices d’un effondrement des structures existantes sont pléthore et surtout la révolution de la conscience humaine est déjà bien entamée, même si c’est à l’insu d’une majorité de personnes. En dépit du fait que les médias dominants continuent d’assommer la population de bien-pensance écolo végétarienne culpabilisante et de divertissements, la réalité est bien là : une véritable crise de sens est en train de bouleverser les humains. Comme toujours, à l’instar des collapsologues et des chantres de la théorie de l’effondrement, le premier élan conduit à chercher des solutions dans la matière, afin de survivre et de conserver son petit territoire. Fort heureusement, en parallèle, s’ouvre la solution spirituelle assortie d’une conscience élevée à notre nature divine qui pousse à laisser émerger une nouvelle espèce humaine, celle de l’homme-Esprit.

Dans ce contexte, la question est posée à chacun : veux-tu faire partie de la première vague des humains accédant à leur être unifié dans leur corps vibrant de lumière ?

Un état des lieux

Un chemin bien préparé

L’évolution vers l’humain de demain est en cours depuis le début de l’incarnation de la conscience de « l’entité-humanité » et de façon plus évidente depuis le début du XXème siècle. Les Blavatsky, Krishnamurti, Steiner et d’autres ont puissamment lancé les courants spirituels démarqués des religions et décrivant l’inévitable accès à l’homme unifié à son Esprit. Les travaux de Sri Aurobindo, La Mère et Satprem ont décrit avec précision les changements cellulaires nécessaire à la mutation du corps dense en un corps vibratoire, adapté à la nouvelle fréquence de la terre. Ces travaux magnifiques trouvent avec nous aujourd’hui, leur champ d’application.

Un chemin de conscience individuel

Nouvelle terre
Peinture de Sandrine POCHARD




Dans le contexte d’une évolution de conscience collective, étroitement liée à l’évolution de la conscience de la terre, chacun de nous avance à son rythme. L’éveil à notre nature spirituelle arrive pour certains très tôt dans l’existence, tandis que pour d’autres, il se produit tardivement, parfois au moment du denier souffle, voire jamais. Après l’éveil, se pose ensuite la question de l’implication, de la mise en œuvre de l’engagement que chacun prend à vivre son existence terrestre pour l’Esprit. Là encore, la diversité est de mise.


C’est ainsi que chacun de nous, selon ses choix se trouve aujourd’hui face à son JE SUIS et à sa divine volonté. Voulons-nous être des pionniers et expérimenter au plus vite la condition de l’homme-Esprit en invitant les autres humains à suivre notre chemin, ou préférons-nous attendre que la majorité des humains soit prête pour nous joindre à elle ? A moins que notre choix soit d’être un « dernier des Mohicans » ou un « irréductible gaulois » désireux de résister jusqu’à notre dernier battement de cœur à l’appel de l’Esprit ?

Ce qui caractérise la première vague

La vague qui ouvre la voie d’une fréquence élevée

Le Saint Sacrement
Peinture et feuille d’or sur bois d’Alexandra ANTOK



La première vague, telle que le monde spirituel la décrit, est constituée d’êtres humains éveillés, c’est à dire conscients de leur nature spirituelle, et désireux de guider, éclairer, enseigner et soigner leurs semblables. Ils se reconnaissent guides-guérisseurs de l’humanité. Émanant de la conscience de ce que leur JE SUIS s’est engagé à faire en se manifestant sur la Terre, cette reconnaissance de la fonction de guide-guérisseur est humble, elle est obéissance à l’autorité suprême accordée au Moi Divin. Elle est modeste car elle ne cherche en aucun cas notoriété et large audience, elle s’accomplit dans le quotidien de nos vies, par une manière d’être, par une conscience permanente du Christ vivant dans notre chair, par un accord à être le canal qui transmet les forces spirituelles qui nous traversent et nous inspirent. La principale caractéristique d’un guide-guérisseur de la première vague est probablement sa cohérence entre la conscience de lui-même et ses comportements dans sa vie de tous les jours.

La fonction de cette première vague est de contribuer activement et consciemment à l’avènement d’une nouvelle espèce humaine, celle de l’homme-Esprit, dotée d’un corps à la fréquence plus élevée que celle du corps densifié qui abrite actuellement notre âme.

Ça va, ça vient…

La première vague est en cours de constitution depuis quelques années et nombreux sont ceux qui ont senti cet appel à être utiles au monde, à contribuer à l’avènement d’une conscience plus élevée des êtres humains. Après l’enthousiasme du début de la quête spirituelle, les belles perceptions de l’Esprit en soi qui nourrit, après la formidable sensation d’appartenir à une équipe sympathique de chercheurs de sens authentiques, arrivent les événements de la vie qui permettent de confirmer l’engagement de servir l’Esprit. C’est là bien souvent que les affaires se compliquent ou même se gâtent. Un petit souci d’argent par ci, la maladie d’un proche par là, un sentiment amoureux suffisent pour que les priorités s’inversent et que tout à coup, la dimension humaine revienne au premier plan, reléguant l’Esprit aux oubliettes, soi-disant momentanément. On le sait, parfois le provisoire dure longtemps…

« Ce qui t’est donné par la grâce, tu devras en prendre la responsabilité. »

Cette phrase reçue pour me guider, revient sans cesse à ma conscience pour me redire que si la joie de vivre l’Esprit en moi m’a bien permis de m’engager à vivre mon existence humaine pour LUI, il me revient sans cesse de confirmer ce choix. Pour cette confirmation, rien de mieux que le laboratoire d’expériences de ma vie quotidienne : dans chaque situation banale que je vis, j’ai le choix de recourir aux ressources matérielles et humaines ou de mobiliser l’Esprit qui se donne à moi, de prendre mes options pour LUI. Le positionnement est ardu puisque dans nos sociétés, tout est organisé pour d’abord aller chercher à l’extérieur de nous les solutions à nos besoins, pour privilégier la réponse immédiate au développement durable de soi.

Concrètement ?

Ce qui s’incruste, ce qui s’attache
Photo de Jean-Marc SEGUY

Être de la première vague aujourd’hui implique en premier lieu de reconnaître l’Esprit, le JE SUIS en tant que sens de l’existence et par conséquent de comprendre toutes les situations vécues en y incluant le message et l’enseignement de notre Moi Divin.
En second lieu, la personne de la première vague fait en sorte que la posture de guide-guérisseur soit présente dans toutes ses activités, y compris celles qui ne sont pas directement consacrées à guider, éclairer, enseigner ou soigner. C’est la priorité donnée à l’Esprit dans tout ce qui est entrepris.
Ensuite, à titre personnel, une attention est portée à sa propre évolution. Ces derniers mois, le monde spirituel nous invite tout particulièrement à un apprentissage au détachement du monde de la forme, y compris de notre corps physique, à un affranchissement de nos croyances aux lois de la matière densifiée.
Un autre paramètre important concerne la posture de maître à adopter vis à vis de notre personnalité dans son ensemble afin de favoriser l’intuition, le 6ème sens, l’inspiration par le JE SUIS. Il s’agit de savoir maîtriser l’activité du mental, gérer ses émotions et ses sentiments, se défaire des identifications (le fameux égo) et résister à la tentation d’appartenir à tout système.
Le dernier point que je cite ici, mais qui n’est probablement pas la fin des caractéristiques de la personne de la première vague, est la volonté délibérée de contribuer activement et librement, sous sa propre responsabilité, à l’évolution de la conscience de l’humanité.
C’est l’Apocalypse qui est en cours, véritable révolution menée par les voies de l’Esprit qui agit dans le concret du monde manifesté, inspiré par les plans subtils de nous-mêmes et des entités bienveillantes qui nous accompagnent.

Et combien sommes-nous ?

Même si je reste prudente sur les chiffres que je perçois du monde spirituel, craignant de ne pas bien entendre ce qui m’est donné, il se trouve que cela fait plusieurs années que l’information reçue est constante. Il est question pour la première vague de 2 à 3% de la population mondiale. Nous pouvons convenir que c’est un nombre raisonnable. Il y a bien plus de deux cent millions de personnes sur la terre conscientes de leur nature spirituelle. On peut donc facilement estimer qu’avec l’aide des plans subtils, nous parviendrons très vite à être ce nombre de personnes qui mettent de la cohérence entre la conscience de nous-mêmes et notre comportement. Un effet de seuil sera alors atteint et la conscience globale de l’humanité sera alors convertie au règne de l’Esprit sur la Terre.

Une deuxième vague

Homéostasie, néguentropie, maintien à tout prix de l’existant

Naissance de la nouvelle terre
Dessin de Myriam LEPORI



Constituée de 80% de la population, la deuxième vague comprend tous les humains obéissant aux lois des institutions que nous avons créées. Même si parfois l’obéissance prend le déguisement de la contestation, il n’en reste pas moins que l’objectif est constant : maintenir les structures existantes en les modifiant le moins possible, faisant simplement en sorte qu’elles apportent un maximum de bénéfices immédiats. Fidélité aux lois d’homéostasie, tendance à la néguentropie, peur de tout changement risquant d’apporter de l’inconnu…


Dans ce maintien à tous prix, tout y passe : maintenir la démocratie qui insatisfait 50% des populations, sauvegarder l’économie pour le moins clivante, préserver les institutions qui déresponsabilisent quand elles n’asservissent pas, conserver les religions de toutes sortes et surtout la religion matérialiste et scientiste, j’en passe et des meilleurs. Ce maintien forcené est désiré par une grande majorité des personnes pour éviter d’avoir à prendre sa responsabilité individuelle. On redemande des berceuses pour continuer à dormir, on veut plus de techniques de bien-être pour moins sentir son mal-être, on réclame une meilleure climatisation pour mieux supporter l’enfer.

La cloche va sonner

Mais voilà que les temps arrivent où le réveil va sonner. Des événements parfois anodins, parfois de grande envergure, se préparent pour que la conscience s’ouvre à la réalité de notre substance spirituelle manifestée sous une apparence dense. La mémoire veut revenir et même si nous faisons de nombreux efforts pour qu’elle ne vienne pas perturber notre ordre établi, elle frappe très fort à la porte de chacun.
La conscience de la Terre est en chemin, s’élève de jour en jour et ses habitants ont impérativement besoin de suivre en parallèle la voie de leur évolution pour que la cohabitation puisse continuer.

Quand les repères vont être flous

Matière et Esprit réunis
Dessin d’Élodie LAGOUY

Je me souviens précisément de ce jour d’août 1986 où ma conscience a basculé d’une vision matérialiste du monde à une vision spirituelle du monde. Toutes mes constructions mentales se sont effondrées, tous mes choix de vie étaient questionnés, toutes mes croyances étaient à revisiter. En quelques mois, j’ai du remettre à plat mes valeurs, ce qui me liait au père de mes enfants, à mon travail. Trois ans plus tard, pour commencer à vivre humainement ce que JE SUIS de toute éternité, tous les paramètres concrets et visibles de ma vie avaient été modifiés.

Cette expérience personnelle tout à fait banale et ordinaire, est significative de ce qui est susceptible de se passer dans les prochains temps, en plus intense et surtout à plus grande échelle. Ce qui fut vécu à titre individuel bénéficiait de l’impulsion de mon JE SUIS, largement aidée alors par une poussée du monde spirituel. Ce qui se prépare aujourd’hui, parce que c’est une nécessité vitale pour l’humanité, va bénéficier de l’union sacrée des JE SUIS de toute la population de la terre en même temps que de la poussée fantastique du monde spirituel.

Dans cette tempête des consciences, il est tout à fait probable que les repères anciens deviennent flous, voire non visibles, et qu’apparaissent d’autres visions qui laisseront croire à un vent de folie. C’est là que la première vague trouvera sa place pour agir, pour guider, éclairer, enseigner et soigner.

La troisième vague

Une troisième vague est décrite par le monde spirituel lorsqu’il évoque les probabilités des transformations nécessaires au sein de l’humanité. 7 à 8% de la population, par un contrat d’âme assez peu visible du premier coup d’œil, s’est engagée à résister au changement. Au niveau visible, il peut sembler que ces personnes sont accrochées à la matière et à son bénéfice comme des berniques à leur rocher. Derrière ce premier niveau bien réel, pourrait bien exister aussi un niveau, occulte, où l’âme du résistant au changement se serait engagée à maintenir les structures existantes durant tout le temps nécessaire à l’installation du nouveau paradigme.

Avec cet engagement sacré, ces âmes se donnent l’opportunité de servir la conscience humaine tout en prenant le risque de ne pas savoir reconnaître le moment où il sera opportun de lâcher prise et de suivre le mouvement de la vie. C’est le moyen qu’elles ont choisi pour croître et se libérer de fardeaux du passé. L’époque actuelle de la révélation au sein de l’humanité est l’occasion pour chacun de nous d’apurer le karma, de remettre tous nos compteurs à zéro pour continuer l’expérience avec un niveau de conscience accru et d’autres challenges.

Dessin inspiré d’Aurélie LANDAIS

C’est aujourd’hui pour demain

Pour conclure cet article, je vais laisser l’Archange Michaël s’exprimer, nous délivrer son message du jour :

« Les clés sont entre vos mains. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas. La Terre qui fut votre mère en vous donnant un peu de sa chair pour que votre âme ait un logis, est désormais votre partenaire. Depuis des mois, elle vous informe des changements qui s’opèrent en elle, elle vous invite à voir l’Être d’Amour qu’elle est, elle vous convie à vous préparer à de nouvelles noces avec elle. Elle n’est pas en fin de vie, bien au contraire. Elle est à l’aube de sa vie nouvelle, de son corps de gloire et vous dit avec ferveur : « Viens avec moi, déleste-toi de ce qui est lourd et pesant en toi. Laisse les transformations de ton corps se faire afin de poursuivre le voyage avec moi. »
Et moi, je vous le dis en remettant mon épée entre vos mains, il est temps de vous préoccuper de l’Esprit qui vous constitue, qui vous nourrit, qui fait le sens de votre vie. Détourne un peu ton regard des biens matériels de ce monde dans lequel tu as plongé mais duquel tu n’es pas, et tu seras ébloui par l’abondance qui est à ta disposition. Tes cinq sens sont appelés à décroître et ton 6ème sens à croître. Ton corps dense et opaque désire faire luire les particules de lumière qui le composent et n’attend que ta conscience pour vibrer sur sa nouvelle fréquence. Ta mission est maintenant clairement explicitée et je sais que tu attendais ce moment de ton engagement depuis que tu es né. La joie véritable de vivre au sein de l’espèce humaine t’est proposée, vas-tu oser ? »

Message reçu en canalisation le vendredi 8 novembre 2019

Je remercie chaleureusement et sincèrement les artistes qui mettent leurs œuvres à ma disposition. La plupart de ces créations sont inspirées par les moments de guidance et sont donc remplies de la puissance de l’Esprit.

Si vous désirez être informé(e) de la parution d’un nouvel article en recevant la lettre d'info, vous pouvez vous abonner

4 contributions

  1. Merci Marie-Odile. Une fois de plus, les mots que tu reçois/partages et que je capte ça-et-là font merveilleusement écho à mes questions/réponses existentielles, aux enseignement que je reçois et à mes prises de consciences/actions.
    Encore et toujours heureuse de te lire et de re-découvrir tout ce que tu fais. C’est du baume au coeur dans toute sa splendeur !
    Merci merci merci !

  2. Merci Marie-Odile de cet écrit qui m’a captivée et passionnée. Le sujet n’est pas nouveau mais j’ai aimé lire, avec encore une nouvelle conscience, ce récapitulatif clair et précis.
    Chloé.

    1. Merci Chloé de ton retour. En effet, l’enseignement sur les 3 vagues date maintenant d’il y a quelques années. Je trouve qu’il prend toute sa saveur maintenant, dans cette période où le monde spirituel nous invite à nous engager totalement à le faire vivre sur la terre.
      Marie-Odile

Votre contribution :

Vous souhaitez vous exprimer, contribuer à l'évolution de la conscience sur ce sujet ?
Ecrivez votre commentaire ici et envoyez-le-moi afin que je puisse le publier.